medoc_affiche_print-867x1024

MEDOCS

Espace de recherche-action et de co-construction de savoirs autour des médicaments de l’âme

Le groupe MEDOCS de L’Autre « lieu » est un espace de recherche-action et de co-construction de savoirs autour de l’usage des médicaments.

Le groupe MEDOCS est composé de personnes pour qui les médicaments font partie de la vie quotidienne. Il y a une interrogation sur ce qui peut être mis en place dans son environnement pour avoir une vie de qualité avec les médicaments.

À L’Autre « lieu » gravite des personnes qui pensent le soin en santé mentale et essayent de ne pas rester uniquement sur un point de vue clinique, L’Autre « lieu » essaye de trouver d’autres façon de faire, plus en lien avec l’environnement, pour trouver ce qui peut faire soin à côté de la médication, d’une psycho-théraphie, d’une approche clinique. Il y a un travail sur l’accès au logement, au travail, à la culture, à la santé. Le sujet des « médicaments de l’âme » est souvent discuté.

Il y a eu une volonté de créer un espace de recherche et de paroles autour de la médication, pour approfondir le sujet et être en mesure de transmettre leur démarche (une façon de faire, une façon de trouver une qualité de vie) et des témoignages. Tout en se disant qu’il faut aussi aborder la question de ceux et celles qui veulent arrêter une médication : comment ça peut se comprendre, s’essayer, s’envisager sans que ce soit le chaos et se détruire complètement. Donc proposer une façon de faire.

Méthodologie

Dans ce groupe, certains ont un lien très fort avec les médicaments et sont convaincu que ça les accompagnera toute leur vie, d’autre le pense comme quelque chose de provisoire, certains voudraient s’en séparer, d’autres moins : la thématique est abordée en fonction des diverses expériences et leur but est de voir comment une démarche peut être construite. Le groupe est donc basé sur des savoirs expérientiels (les savoirs psychiatriques sont déjà connus et trop souvent privilégiés). Ce qui les intéresse, c’est comment penser avec les médicaments. Par contre, le groupe se laisse la possibilité d’inviter des professionnels (psychiatres, psychologues, pharmacologues…).

Le groupe définit lui-même son matériel de recherche. L’année écoulée (2018) était dans l’échange de paroles, la suivante sera dans la construction. Echange de paroles mais aussi espace de recherche, les membres du groupe partagent leur savoir, présentent leurs recherches sur les sujets qui les intéressaient (firmes pharmaceutiques, neurotransmetteurs…).

Le groupe se voit deux à trois fois par mois, de manière assez détendue, ouverte à la proposition (pas obligé de faire des propositions), souple et accueillante.

Objectifs

Collecter ce savoir, c’est gagner de l’autonomie par rapport aux médicaments qu’on prend, ça permet d’ouvrir les perspectives, de comprendre les effets réels, le fonctionnement des médicaments et du cerveau. Le but est de faire « gagner du temps » a des personnes qui seraient confrontés à des problèmes de santé mentale, d’inadaptation à leur environnement et peut-être leur permettre de trouver des solutions plus rapidement, leur faire éviter les détours que certains ont pu prendre.

Ce qui est pertinent à l’heure actuelle, pour ces médicaments, c’est d’en faire une question collective : tout le monde tire son plan dans son coin, ça se fait en cabinet privé, en tête à tête, ça isole la question ; le premier pas, pour aborder les environnements, les impacts, les interactions, c’est collectiviser cette question.

www.autrelieu.be/activites/groupe-medoc/

www.autrelieu.be

www.facebook.com/autrelieu.rapa